Animation d’un groupe de paroles de parents

L’espace de paroles donne un lieu d’expression aux parents. Ce sont des temps de rencontres conviviaux et chaleureux. Un espace sécurisant, sans jugement et confidentiel. Des parents volontaires partagent des expériences éducatives. « Le groupe de paroles est un espace qui permet aux parents d’échanger des expériences, des difficultés, des questionnements sur leur fonction de parent. Le groupe de parole est un matériau de socialisation, la participation des parents est une démarche citoyenne d’interaction avec l’autre parce que des règles sont à respecter. L’animation doit être confiée à un professionnel forméet expérimenté à l’animation de groupe. » Il est important que cette parole et ces émotions soient accueillies. Il semble nécessaire de souligner l’importance de l’animation qui doit être adaptée aux attentes et aux objectifs des parents. L’animatrice formée à l’écoute émotionnelle. Pour respecter les règles fondamentales du fonctionnement d’un groupe de paroles il est incontournable de définir un cadre pour la qualité de l’animation : les règles d’écoute sans jugement, de participation, de confidentialité, de bienveillance et le respect de la place de chacun sont les garanties pour un bon fonctionnement du groupe. L’animateur est garant du cadre, il est un professionnel dans le sens où il fait preuve d’une expérience dans le domaine de l’animation de groupe.

L’animateur peut avoir deux types de positionnement :

1. Une place active :
  • Il donne la parole,
  • Il régule la parole,
  • Il relance le débat.
2. Une place à distance :
  • Il observe le positionnement des personnes,
  • Il accueille ce que les parents viennent déposer,
  • Il contient et régule les émotions exprimées par les participants.
Par contre, il lui faut se départir de la position d’expert, de la place de celui qui sait. Pour cela il peut, par exemple faire part de ses expériences et des questionnements qui en découlent. Tout en restant garant du cadre, il peut utiliser ponctuellement des supports tels que la vidéo, des intervenants extérieurs, des partenaires du secteur. Ces différents outils permettent alors, que les échanges soient facilités et dynamisés par leur rôle de médiation ; la parole est ainsi rendue moins intrusive.
« Toutefois, si parler est facile, ″prendre″ la parole et la partager nécessite un cheminement qui, pour certaines personnes, peut durer plusieurs mois. »
Chantal Marion, Médiatrice Familiale, animatrice de groupe de paroles.
Béatrice Bernole, Médiatrice Familiale, animatrice de groupe de paroles.